Produits de traitement

Découvrez notre calculatrice pour mesurer les quantités des produits nécessaires au traitement de votre piscine

Les produits de traitement pour la piscine - Chimie

Pour une belle au de piscine ou de spa, il faut en surveiller la filtration, l'équilibre et la désinfection. 

Si vous n'êtes pas sûrs des produits que vous souhaitez utiliser pour la désinfection, notre article ICI répondra à toutes vos questions.

Voici les produits de traitement les plus utilisés (liste non-exhaustive) :

Le TAC :

Si votre alcalinité est basse, sachez qu'il ne sert à rien de rectifier votre pH avant d'y remédier. Le TAC sert de base pour stabiliser votre taux de pH. 

Le PH+ :

En poudre ou en liquide, il permet d'augmenter le taux de pH de l'eau.

Le PH- : 

En poudre ou en liquide, il permet de baisser le taux de pH.

Le pH - :

Le pH - est un produit très dangereux, à manipuler en suivant scrupuleusement la notice du produit. 

Le clarifiant :

Le clarifiant sert à rattraper une eau trouble et il est parfaitement adapté aux filtres à cartouches, car il ne les colmate pas. 

Il ne traite pas la racine du problème, il faut donc l'associer au produit adéquat en fonction de la cause de votre eau trouble.

Le chlore : 

C'est le désinfectant le plus répandu. Le chlore est bactéricide, virucide et fongicide. Il est rémanant et son action est de longue durée. Il désinfecte l'eau qui devient désinfectante à son tour.

Il existe sous plusieurs formes : chlore lent, choc, multi-actions ... En fonction de vos besoins.

Si vous craignez les stabilisateurs ou si vous êtes proches de la saturation de l'eau, il existe un chlore non-stabilisé, également appelé hypochlorite de calcium. 

Le brome : 

Le brome est une alternative de désinfection pour les personnes allergiques au chlore par exemple. Son efficacité dépend étroitement du taux de pH, qu'il faudra surveiller régulièrement. Il est par contre un peu plus cher que le chlore.

Le floculant : 

Le floculant agit en agglomérant les particules les plus petites pour en faire un floc qui pourra plus facilement être attrapé par le filtre. Le floculant est particulièrement compatible avec un filtre à sable.

L'anti-métal :

A utiliser si l'eau de la piscine est surchargée en métaux. La coloration de l'eau en est un symptôme. La couleur de l'eau diffère en fonction du métal trop présent :  jaune ou vert pour le cuivre, rouge, brun ou noir pour le fer ...

L'anti-métal est une solution efficace et rapide. Il est conseillé de l'utiliser dans une eau dont le pH est neutre. 

L'anti-calcaire : 

Les dépôts et tâches blanchâtres sur les parois de la piscine sont causés par le calcaire. Les canalisation et les équipements du système de filtration peuvent également s'entartrer. D'où le besoin d'utiliser un anti-calcaire. 

Vous pouvez l'utiliser dès le démarrage de votre piscine sans attendre que le tartre ne se dépose, surtout si l'eau que vous utilisez est dure. 

Chlore

Le chlore est le produit de désinfection le plus répandu mais également le plus controversé.  Toutefois, son rapport utilité/bénéfice/prix est imbattable. Il élimine les virus, les bactéries, les champignons ... 

Les différents types de chlore

Le chlore en galets ou en pastilles : c'est un chlore à diffusion lente, que l'on place directement dans le skimmer ou dans un diffuseur flottant. 

Le chlore en poudre (chlore choc) : c'est un produit curatif, à diffusion rapide, qui se met directement dans la piscine et va surtout être réservé aux démarrages de piscines ou au traitement d'une eau de piscine très sale. 

Le chlore liquide ou gazeux : son utilisation est réservée aux piscines publiques du fait de la dangerosité de sa manipulation qui requiert des équipements spécifiques. 

Chlore stabilisé ou non-stabilisé, quelle différence ?

Le chlore est un produit sensible aux rayons UV.  Ainsi, sous le soleil, il se dégrade et perd de son efficacité. D'où le rôle des stabilisants qui vont le protéger des UV.

Selon la norme, le taux de stabilisants dans l'eau ne doit pas dépasser 75 mg/l. Si cette limite est dépassée, on dit que la piscine est saturée : elle devient impropre à la baignade car trop de stabilisants annulent l'effet désinfectant du chlore.

Il faut alors la vider, entièrement ou partiellement, ce qui ne se fait pas sans complications, dépenses...

Et c'est là qu'intervient le chlore non-stabilisé, ou hypochlorite de calcium, qui a les mêmes propriétés désinfectantes que le chlore stabilisé, les stabilisants en moins.  Il ne peut donc pas saturer l'eau de votre piscine. 

L'inconvénient est qu'il va se dégrader plus rapidement sous l'effet des rayons UV. 

Vous pouvez utiliser du chlore non-stabilisé si votre piscine approche du taux de saturation, ou en alternance avec du chlore stabilisé pour prévenir justement la saturation. 

Mais attention ! Les deux produits ne doivent jamais être mis ensemble dans un skimmer : ils peuvent exploser, tout simplement. 

Par contre leur présence simultanée dans l'eau ne pose aucun problème. 

Traitement et entretien de la piscine au chlore

Chlore stabilisé

Taux idéal : entre 1.5 et 2 mg/litre.

Dosage : 250 g pour 25 à 30 m³, par semaine.

Notez qu'il ne faut pas créer de carence en respectant les 7 jours de périodicité, sous peine de renforcer la résistance des bactéries, virus ... 

Chlore non-stabilisé

Taux idéal : entre 0.4 et 1.4 mg/litre.

Dosage  en granulés (choc) : 15 kg pour 100 m³.

Dosage d'entretien : un stick de 300 g pour 25 m³, par semaine. 

Notez que le plastique du stick n'est pas hydrosoluble. 

Bon à savoir

Il y a une corrélation entre le taux de pH et l'efficacité du chlore, à savoir :

Quand le pH est à 7 : le chlore est actif à 75 %.

Quand le pH est à 7.6 : le chlore est actif à 30 %.

Quand le pH est à 8 : le chlore est actif à 8%.

N'oubliez donc pas de contrôler le chlore tous les jours, et votre pH, une fois par semaine. 

Le chlore est inodore. Eh oui ! Au contact de l'eau, le chlore va se transformer en chlore actif, en chlore potentiel et en chloramine. Cette dernière, va à son tour, au contact des résidus et déchets de la piscine, dégager cette odeur particulière que l'on associe au chlore. 

Donc, plus votre piscine sent le chlore (chloramine), plus elle est contaminée. 

Brome

Le brome est un produit oxydant, désinfectant et algicide qui présente plusieurs avantages. 

Le brome ne fait pas varier le pH de l'eau et ne dégage pas d'odeur forte. Il n'est irritant ni pour la peau ni pour les muqueuses (sauf pour les personnes qui y sont allergiques). Il n'est pas sensible aux UV et ne contient donc pas de stabilisants. Son efficacité n'est pas impactée par le taux de pH puisqu'il reste efficace à 80% même avec un taux de pH à 8.

Les formes du brome

Pastilles : Sous cette forme, vous allez avoir besoin d'un brominateur qui est un diffuseur spécialisé, qu'il faudra raccorder à la filtration pour une diffusion progressive.

Briques : appelées également galets ou briquettes, il faut simplement les mettre dans le skimmer. 

Traitement et entretien au brome

Installation recommandée pour le brominateur : en "by-pass".

Taux idéal : de 1 à 3 mg par litre d'eau. 

Taux de pH : pour une efficacité maximale du brome, on vous conseille de garder le pH à 7,5.

Périodicité : tous les 15 jours. 

Veillez à mesurer le taux de pH avant de mesurer le taux de brome. en cas de besoin, régulez-le à l'aide de PH+ ou PH - et attendez trois heures avant de vérifier le taux de brome. 

Si le taux de brome est trop élevé : il faudra soit remplacer une partie de l'eau de votre piscine, ce qui peut être compliqué, soit opter pour un neutralisateur de brome à raison de 2 g par m³ d'eau pour désactiver 1 mg de brome.

Montrer 1-30 de 30 produit(s)
Produit ajouté à la wishlist

En navigant sur notre site, vous acceptez notre politique de confidentialité. 

Nous y expliquons ce que sont les cookies, leur fonctionnement et comment

vous pouvez vous opposer à leur dépôt.